Vinokourov se qualifie pour l'or olympique

LONDRES, le 28 juillet 2012 (AFP) - Le Kazakhstan kazakh Alexandre Vinokourov a remporté une victoire inattendue mais méritée dans la course sur route olympique masculine samedi, anéantissant les espoirs de Mark Cavendish de remporter la première médaille d’or des Jeux pour les hôtes.
Le Colombien Rigoberto Uran a remporté la médaille d’argent, tandis que le Norvégien Alexander Kristoff a remporté la médaille de bronze après 249,5 km de course qui se sont terminés à l’ombre du Buckingham Palace on The Mall.
Le favori de la course, Cavendish, a terminé bien loin du podium, alors que l’équipe très prisée de la Grande-Bretagne était défaite par une combinaison de courses tactiques et d’attaques incisives de dernière minute.
Vinokourov, 38 ans, qui a immédiatement annoncé sa retraite, a écrit le dernier chapitre d'une carrière mouvementée. Il est revenu dans le cyclisme en 2009 après avoir été condamné à une interdiction de deux ans pour son rôle dans le scandale de la drogue du Tour de France en 2007.
Mais le coureur aux cheveux blonds, qui est également connu pour son style tactique et agressif, a déclaré que son passé louche était maintenant derrière lui.
"J'ai clôturé ce chapitre de ma vie en 2007 et j'ai prouvé aujourd'hui que je ne suis pas revenu pour rien. Je suis venu ici aujourd'hui et j'ai réalisé un rêve", a déclaré Vinokourov.
En dépit du battage médiatique des équipes britanniques, appelé «Dream Team» avant les Jeux olympiques, Cavendish, déçu, était un défenseur philosophique.
"Je peux être fier de la façon dont les gars ont piloté aujourd'hui. Je suis fier de mon pays car il bénéficiait d'un soutien incroyable. Les gars sont assis, ils sont épuisés. Ils n'ont plus rien dans le réservoir. C'est incroyable de voir cela, " il a dit.
Pour le Belge Tom Boonen, qui a également raté une médaille, la force de la Grande-Bretagne a été sa perte.
"Ils ont perdu un peu la course parce qu'ils étaient si forts", a déclaré Boonen à l'AFP.
En l'absence de radios de course et d'équipes d'un maximum de cinq coureurs, la Grande-Bretagne a été constamment testée tout au long de la course, qui a parcouru neuf tours du circuit vallonné de 15,4 km de Box Hill, au sud de Londres.
Après une échappée de 12 hommes qui a pris une avance de six minutes et qui a finalement été rejointe par 10 contre-attaquants, le Belge Philippe Gilbert a attaqué en solo avant d’être retourné à 42 km de l’arrivée.
Mais sa capture ne servit que de tremplin pour une attaque qui, avec 32 coureurs et quelques grands noms dont le Suisse Fabian Cancellara et l'Espagnol Luis Leon Sanchez, était beaucoup plus dangereuse pour la Grande-Bretagne.
Vinokourov faisait également partie du groupe, mais malgré son pedigree, la majeure partie du peloton ne lui prêtait pas assez d'attention.
Le Canadien Ryder Hesjedal, récent vainqueur du Giro d'Italia, a ensuite déclaré à l'AFP: "Habituellement, quand Vino s'en va, je m'assure de le suivre. J'aurais bien aimé avoir ce temps."
Ils ont finalement construit une avance d'environ 50 secondes sur le peloton et malgré la chute de Cancellara, cela a suffi à mettre fin aux espoirs de nombreuses équipes de se lancer dans une course au sprint pour la médaille d'or.
Avec environ 10 km à parcourir, Uran s'est envolé du groupe de tête, un mouvement jugé décisif par Vinokourov.
Étonnamment, ils ont été laissés à l'abri et dans les 300 derniers mètres, Vinokourov a profité de ce que Uran avait cherché derrière lui les poursuivants pour lancer un sprint gagnant.
Plus tard, le Colombien a minimisé les suggestions qu'il avait abandonnées.
"Non, je n'ai pas perdu ma concentration. Nous avions parcouru les derniers 10 km à pleine vitesse", a déclaré Uran. "J'ai regardé à ma droite et soudain Alexandre a décollé. Je n'avais plus rien pour un sprint.
"C'est une médaille très importante pour moi. Nous ne pensions pas avoir aucune chance de gagner une médaille aujourd'hui, car il y avait beaucoup de grosses équipes composées de cinq coureurs."
Kristoff a déclaré qu'il "ne s'attendait pas à obtenir une médaille" mais qu'il peut maintenant sortir de l'ombre de Norvégiens plus célèbres tels que Thor Hushovd et Edvald Boasson Hagen.
"Pour ma carrière, c'est important, car je ne suis pas aussi connu que Thor et Edvald. Bien sûr, j'ai (maintenant) une médaille de bronze aux Jeux olympiques et tout le monde regarde les médaillés."
Course sur route hommes
1. Alexandr Vinokurov (KAZ) 5h45: 57.

2. Rigoberto Uran Uran (COL) à

3. Alexander Kristoff (NOR) 0:08.

4. Taylor Phinney (États-Unis) 0h08.

5. Sergey Lagutin (UZB) 0h08.

6. Stuart O'Grady (AUS) 0h08.

7. Jürgen Roelandts (BEL) 0:08.

8. Gregory Rast (SWI) 0h08.

9. Luca Paolini (ITA) 0:08.

10. Jack Bauer (NZL) 0h08.

11. Lars Boom (NED) 0h08.

12. Jakob Diemer Fuglsang (DEN) 0h08.

13. Rui Costa (POR) 0h08.

14. Luis Leon Sanchez Gil (ESP) 0h08.

15. Roman Kreuziger (CZE) 0:08.

16. Sergio Luis Henao Montoya (COL) 0h08.

17. Andriy Grivko (UKR) 0h08.

18. Alejandro Valverde Belmonte (ESP) 0h08.

19. Philippe Gilbert (BEL) 0h08.

20. Sylvain Chavanel (FRA) 0h08.

21. Janez Brajkovic (SLO) 0h08.

22. Fumiyuki Beppu (JPN) 0h08.

23. Robert Gesink (NED) 0h08.

24. Alexandr Kolobnev (RUS) 0h08.

25. Lars Petter Nordhaug (NOR) 0h08.

26. Jonathan Castroviejo Nicolas (ESP) 0:16.

27. André Greipel (GER) 0:40.

28. Tom Boonen (BEL) 0:40.

29. Mark Cavendish (GBR) 0:40.

30. Arnaud Démare (FRA) 0:40.

31. Francisco Jose Ventoso Alberdi (ESP) 0:40.

32. Murilo Antonio Fischer (BRA) 0:40.

33. Tyler Farrar (États-Unis) 0:40.

34. Peter Sagan (SVK) 0:40.

35. Andreï Amador Bakkazakova (CRC) 0:40.

36. Bernhard Eisel (AUT) 0:40.

37. Kam Po Wong (HKG) 0:40.

38. Elia Viviani (ITA) 0:40.

39. Hector Hugo Zamarron Rangel (MEX) 0:40.

40. Daryl Impey (RSA) 0:40.

41. Radoslav Rogina (CRO) 0:40.

42. Matti Breschel (DEN) 0:40.

43. Assan Bazayev (KAZ) 0:40.

44. Jose Joaquin Rojas Gil (ESP) 0:40.

45. Miguel Ubeto Aponte (VEN) 0:40.

46. ​​Borut Bozic (SLO) 0:40.

47. Ramunas Navardauskas (LTU) 0:40.

48.Yukiya Arashiro (JPN) 0:40.

49. Manuel Antonio Leal Cardoso (POR) 0:40.

50. René Mandri (EST) 0:40.

51. Jackson Rodriguez (VEN) 0:40.

52. Vladimir Isaichev (RUS) 0:40.

53. Yauheni Hutarovich (BLR) 0:40.

54. Ivan Stevic (SRB) 0:40.

55. David Mccann (EIR) 0:40.

56. Aleksejs Saramotins (LAT) 0:40.

57. Nicki Sorensen (DEN) 0:40.

57. Martin Elmiger (SWI) 0:40.

59. Gediminas Bagdonas (LTU) 0:40.

60. Michal Kwiatkowski (POL) 0:40.

61. Danail Andonov Petrov (BUL) 0:40.

62. Adil Jelloul (MOR) 0:40.

63. Ryder Hesjedal (CAN) 0:40.

64. Laurent Didier (LUX) 0:40.

65. Jussi Veikkanen (FIN) 0:40.

66. Dmytro Krivtsov (UKR) 0:40.

67. Arnold Alcolea (CUB) 0:40.

68. Kristijan Durasek (CRO) 0:40.

69. Nelson Santos Simoes Oliveira (POR) 0:40.

70. Tomas Aurelio Gil Martinez (VEN) 0:40.

71. Lars Ytting Bak (DEN) 0:40.

72. Gonzalo Garrido (CHI) 0:40.

73. Daniel Girmazion (ERI) 0:40.

74. Sébastien Langeveld (NED) 0:40.

75. Jan Bárta (CZE) 0:40.

76. Gustav Larsson (SWE) 0:40.

77. Pieu de Vegard à Laengen (NOR) 0:40.

78. Branislau Samoilau (BLR) 0:40.

79. Grega Bole (SLO) 0:40.

80. Cadel Evans (AUS) 0:40.

81. Daniel Schorn (AUT) 0:40.

82. Niki Terpstra (NED) 0:40.

83. Simon Gerrans (AUS) 0:40.

84. Maciej Bodnar (POL) 0:40.

85. Matthew Harley Goss (AUS) 0:40.

86. Tony Gallopin (FRA) 0:40.

87. Michael Schär (SWI) 0:40.

88. Timothy Duggan (États-Unis) 0:40.

89. Nicolas Roche (EIR) 0:40.

90. Daniel Martin (EIR) 0:40.

91. Michael Rogers (AUS) 0:40.

92. Greg Van Avermaet (BEL) 0:40.

93. Christopher Horner (États-Unis) 0:49.

94. Ian Stannard (GBR) 0:50.

95. Bert Grabsch (GER) 0:50.

96. Michael Albasini (SWI) 0:50.

97. Lieuwe Westra (NED) 0:50.

98. Denis Menchov (RUS) 0:54.

99. Sacha Modolo (ITA) 0:54.

100. Stijn Vandenbergh (BEL) 0:54.

101. Vincenzo Nibali (ITA) 0:56.

102. Marcel Sieberg (GER) 1:11.

103. Bradley Wiggins (GBR) 1:17.

104. Tejay Van Garderen (États-Unis) 1:34.

105. John Degenkolb (GER) 2:52.

106. Fabian Cancellara (SWI) 5:43.

107. Marco Pinotti (ITA) 8h07.

108. David Millar (GBR) 9:19.

109. Christopher Froome (GBR) 12h27.

110. Ioannis Tamouridis (GRE) 12h27.
DNF: Azzadine Lagab (ALG), Vasil Kiryienka (BLR), Gregory Panizo (BRA), Magno Prado Nazaret (BRA), Spas Gyurov (BUL), Fabio Andrés Duarte Arevalo (COL), Mickael Bourgain (FRA), Giorgi Nadiradze ( GEO), Tony Martin (GER), Manuel Rodas Ochoa (GUA), Krisztian Lovassy (HUN), Alireza Haghi (IRI), Amir Zargari (IRI), Parc Sung Baek (KOR), Soufiane Haddi (MOR), Mouhcine Lahsaini ( MAR), Muhamad Adiq Husainie Othman (MAS), Amir Rusli (MAS), Oleg Berdos (MDA), Dan Craven (NAM), Edvald Boasson Hagen (NOR), Greg Henderson (NZL), Michal Golas (POL), Andrei Nechita (ROM), Omar Hasanin (SYR), Mirac Kal (TUR), Kemal Kucukbay (TUR), Jorge Soto Perera (URU), Muradjan Halmuratov (UZB)

Laissez Vos Commentaires